Théâtre

Reproduction Interdite - Opus 2

écriture et mise en scène

©virginie Meigné

Opus 1 / Installation plastique – Opus 3 / Narration numérique / création en cours

L’écriture du second opus (spectacle vivant) a été bâtie sur le collectage de paroles auprès d’une quarantaine de femmes, puis distribuée à trois comédiennes symbolisant trois temporalités différentes, dans l’Histoire collective. La mise en scène a été élaborée à partir d’images d’archives  et de photos prises lors des entretiens. Cela a donné lieu à une forme hybride d’où la difficulté de l’adapter sur un plateau de théâtre avec un rapport frontal. Une fois dégagé de ces codes, le spectacle a pleinement trouvé sa transversalité entre l’installation scénographique et la performance d’acteur.

Direction d’acteur : F.X. Malingre – Création vidéo : Nicolas Girault – Création sonore : Rémi Estival – Création lumière : Nathalie Guibout – Costume : Sophie Girard – Régie technique : Ismaël Troussier – Laurent Beaujour – Chargée de diffusion : Hélène Ardit.
Distribution : Élodie Huet, Émilie Horcholle, Elisabeth Tual.

Pas Revoir

de Valérie ROUZEAU – Édition Le Dé bleu

Interprétation

Valérie Rouzeau n’est pas un auteur de théâtre, mais l’écriture de Pas Revoir  touche au monde de l’invisible, à un espace vide, signifié par l’absence. Ce texte est à la fois bâti avec des pièces rapportées (mémoire du défunt et de l’enfance) et un état de sa conscience et de ses émotions. L’auteur s’adresse au père et l’acte se situe dans le dernier adieu.
Pas Revoir  est construit comme un théâtre de la parole. Sa singularité littéraire et son sujet sont des éléments qui trouvent leur place dans ce champ artistique qu’est le théâtre. Celui-ci comme la poésie dépose différentes traces, le visible et l’invisible. Pas Revoir est à mi-chemin entre ces deux mondes.

©M.C. Nevoux-Valognes
Extrait de la création sonore de Karinn HELBERT
Mise en scène : F.X. Malingre – Dramaturgie : Véronique Piantino – Scénographie : Musée Khômbol – Décor : Pépé – Création lumière : Nathalie Guibout – Création sonore : Karine Helbert – Costume : Christelle Barré.
Interprétation : Cendres Delort
Coproduction : Puzzle – Soutiens : Conseil Général du Calvados, Région Normandie – Résidences : Ville de Bayeux, Tanit Théâtre – Production : Voyelles – Accompagnement : Le Marchepied

Le Tarot des poètes

Ecriture et interprétation

calligraphie pf
Calligraphie de Kitty Sabatier
Regard extérieur : Pierre Maurice Nouvel – Décor et régie : Sophie Reynal  Création sonore : Pascal Busolin – Costume : Céline Frémont.
Écriture et interprétation : Cendres Delort
img005
©Denis Pousse

Le tarot des poètes est un jeu de 12 cartes, 12 textes, 12 tableaux vivants. Une malle arrive sur scène. Elle s’ouvre… Vêtu de poussière, un personnage de genre féminin, nous présente son jeu. Il détourne la forme et le sens initial du tarot pour interpréter la poésie de façon visuelle, orale et charnelle. Le public devient lecteur, joue avec les mots, les mains, le papier. La malle s’emballe, laissant derrière elle, boulettes et feuilles blanches. Ce spectacle désacralise la poésie. Elle retrouve sa tradition orale, devient un art de la vie courante et touche au mystère des gens ordinaires.

Création sonore : Pascal BUSOLIN